Nos actions > Liste des actions > Soutien à la création de TPE
print download

SOUTIEN A 17 CHÔMEURS CRÉATEURS DE TPE DANS LE CANTAL

Soutien à la création de TPE
Soutien à la création de TPE
Aide financière : 44 750 €
2014
2015
2016
2018
creation-tpe
Cantal (15)
Auvergne-Rhône-Alpes

En partenariat avec France Active, le FAPE EDF soutient la création de TPE

Partenaires historiques, le FAPE EDF et France Active agissent depuis de nombreuses années pour soutenir la reprise ou la création d’entreprises par des chômeurs éloignés de l’emploi avec trois programmes :

– Quartiers prioritaires de la Ville (QPV) dans les territoires défavorisés.

– Zones de revitalisation rurale (ZRR) dans les territoires fragiles.

–  Cap’jeunes (CJ) pour favoriser la création d’entreprises par des jeunes de moins de 26 ans, public particulièrement touché par le chômage.

Les associations territoriales de France Active accueillent les porteurs de projet et leur proposent un accompagnement structuré pour renforcer les compétences de gestion, pour jouer auprès des banques le rôle d’intermédiaire pour garantir la pérennité des projets et les suivent une fois le financement obtenu.

Pour chaque projet de création de TPE, le FAPE EDF verse une prime de 2000€ à chaque entrepreneur et finance l’accompagnement réalisé par l’association territoriale de France Active à hauteur de 500€ à 750€.

 

Depuis 2014, 17 créateurs de TPE ont pu bénéficier de ce soutien dans le Cantal.

En 2018, coup de pouce à 4 chômeurs créateurs de TPE (11 000€).

  • A Anglards-de-Salers, Damien Q. crée une entreprise de maçonnerie générale : travaux de terrassement, petite maçonnerie et confection d’assainissement non collectifs (CJ).
  • A Arnac, Mélanie D. crée un salon de coiffure où elle proposera des coupes enfants, femmes et hommes, des brushing et effectuera des prestations à domicile et en maison de retraite deux fois par semaine (CJ).
  • A La Croix de Cheules, Vincent S. et sa compagne Karine L. reprennent une auberge faisant gîte de groupe, bar, crêperie et vente de produits régionaux (CJ).
  • A Junhac, Julien B. crée une activité de plomberie – chauffage (CJ).

 

En 2016, coup de pouce à 5 chômeurs créateurs de TPE (12 750€).

  • A Neussargues-Moissac, Florian C. veut créer une agence de communication (CJ).
  • A Antignac, Basile F. souhaite reprendre une auberge (ZRR).
  • A Roannes-Saint-Mary, Samuel F. veut créer son entreprise de revêtements de sol et moquettes (ZRR).
  • A Saint-Flour, Claire L. souhaite créer sa propre boutique de lingerie spécialisée, notamment dans le domaine médical.
  • A Chaunargues, Julie C. souhaite créer son propre salon de coiffure (ZRR).

 

En 2015, coup de pouce à un chômeur créateur de TPE (2 750€).

  • A Condat, Julie A. souhaite se rapprocher de son village natal en créant sa propre entreprise de coiffure (CJ)..

 

En  2014, coup de pouce à 7 chômeurs créateurs de TPE (18 250€).

  • A Aurillac, Farid T. souhaite créer une entreprise de mécanique automobile à domicile (ZRR).
  • A Naucelles, Jéremy R. souhaite créer sa propre activité de menuiserie après la multiplication des contrats précaires (CJ).
  • A Neuveglise, Jessica V. souhaite ouvrir aujourd’hui, son propre salon de coiffure. (ZRR).
  • A Saint-Flour, Cécile D.qui a eu une carrière professionnelle dans différents commerces, veut créer aujourd’hui, une boutique de lingerie (ZRR).
  • A Ydes, Martine C.souhaite reprendre un commerce de fleurs. (ZRR).
  • A Neussargues-Moissac, Ophélie C; souhaite créer, en compagnie de trois autres femmes avec lesquelles elle a effectué sa formation d’AVS, une entreprise de services à la personne (CJ).
  • A Aurillac, Aurélie R. veut créer un salon de coiffure (CJ).

Autres projets similaires