Nos actions > Liste des actions > Soutien à la création de TPE
print download

SOUTIEN A 20 CHÔMEURS CRÉATEURS DE TPE DANS L’ARDÈCHE

Soutien à la création de TPE
Soutien à la création de TPE
Aide financière : 50 750 €
2014
2015
2016
2017
2018
creation-tpe
Ardèche (07)
Auvergne-Rhônes-Alpes

En partenariat avec France Active, le FAPE EDF soutient la création de TPE

Partenaires historiques, le FAPE EDF et France Active agissent depuis de nombreuses années pour soutenir la reprise ou la création d’entreprises par des chômeurs éloignés de l’emploi avec trois programmes :

  • Cap’jeunes (CJ) pour favoriser la création d’entreprises par des jeunes de moins de 26 ans, public particulièrement touché par le chômage.
  • Zones de revitalisation rurale (ZRR)
  • Quartiers prioritaires de la Ville (QPV)

Les associations territoriales de France Active accueillent les porteurs de projet et leur apportent conseils, financements et mise en réseau.

Le FAPE EDF attribue un coup de pouce de 2 000 € au projet de création de TPE (ZRR et CJ) et cofinance l’accompagnement réalisé par l’association territoriale France Active (500 et 750 €).

Le Fape EDF verse 1200 € à la ligne de garantie Egalité Territoires pour chaque projet de création de TPE dans les quartiers prioritaires de la ville (QPV). Pour 1€ versé ce sont plus de 50 € prêtés par la banque au futur entrepreneur, le tout sans caution personnelle ! Chaque projet représente 2,3 emplois au démarrage et près de 5 emplois trois ans après.

 

Depuis 2014, 20 créateurs de TPE ont pu bénéficier de ce soutien en Ardèche.

En 2018, coup de pouce à 2 chômeurs créateurs de TPE (5 500€)

  • A Le Cheylard, Steven C. reprend les équipements et l’activité de bûcheronnage, élagage et cubage des arbres de son ancien employeur (CJ).
  • A Le Cheylard, Nicolas L. s’installe en tant que menuisier charpentier et reprend la clientèle de son père, lui rachète une petite partie du matériel et lui loue le local de l’entreprise avec les machines de menuiserie (CJ).

En 2017, coup de pouce à 6 chômeurs créateurs de TPE (15 000€)

  • A Pailhares, Marina B. souhaite exploiter une fromagerie (vache, génisses et chevrettes), où elle proposera une gamme de fromages de chèvres et de vaches (ZRR).
  • A Vernoux en Vivarais, Flora B. souhaite reprendre avec son compagnon un restaurant où ils proposeront une restauration traditionnelle à base de produits frais (ZRR).
  • A Colombier le Jeune, Patrick P. et Dimitri L. proposent des solutions de soutien commercial et de transport aux producteurs locaux (ZRR).
  • A Rochepaule, Patricia A. souhaite recréer le seul commerce du village, un commerce multi-service (épicerie, terminal de cuisson pour le pain, relai de poste, café, chambres d’hôtes etc.). (ZRR).
  • A Chaneac, David R. reprend un hôtel-restaurant-bar-café avce un concept d’auberge et d’accueil de motards (ZRR).
  • A Vernoux en Vivarais, Amélia V. crée un institut de beauté avec des prestations classiques (soin visage, maquillage, etc.), la vente de produits de beauté avec des prestations classiques (soins visages, maquillage etc.) et des conseils. Elle souhaite privilégier l’usage et la vente de produits biologiques (ZRR).

En 2016, coup de pouce à 6 chômeurs créateurs de TPE (15 250€)

  • A Chalençon, Gérald R. souhaite reprendre une boulangerie (ZRR).
  • A Saint Martin de Valamas, Julien V. souhaite créer une entreprise dans le domaine de l’électricité générale, la domotique et la réparation d’électroménager. Il vise une clientèle de particuliers dans la rénovation mais n’exclue pas d’intervenir dans du neuf.
  • A Empurany, Pierre M. souhaite s’installer en apiculture (ZRR).
  • A Chateauneuf de Vernoux, Béatrice B. souhaite créer un centre pédagogique de lamas (ZRR).
  • A Tournon sur Rhône, Benjamin M. crée une entreprise de plomberie et de chauffage (CJ).
  • A Dessaignes, Lucille W. crée une petite salle de spectacle accompagné d’un restaurant (ZRR).

En  2015, coup de pouce à 1 chômeuse créatrice de TPE (2 500€).

  • A Borée, Aurélie C. souhaite proposer un hébergement insolite : des yourtes (ZRR).

En 2014, coup de pouce à 5 chômeurs créateurs de TPE (12 500€).

  • A Accons, Daniel E. décide de remettre au goût du jour le métier de rémouleur, en s’adressant à deux types de clients : les particuliers via les marchés et les professionnels en faisant du porte à porte (ZRR).
  • A Boffres, Carlyne C. et son compagnon ouvrent une épicerie multiservices (ZRR).
  • A Vernoux en Vivarais, Aymeric P. développe une activité de bucheronnage et exploite en parallèle les terres familiales. Il souhaite développer une activité de vente de bois de chauffage autour du Ventoux (ZRR).
  • A Boffres, Guillaume F. crée une entreprise forestière paysagiste qui se distinguera par deux activités (ZRR).
  • A Saint-Martin de Valamas, Gaëlle D. et son compagnon reprennent l’épicerie de la commune où ils proposeront des services classiques d’alimentation générale et de produits frais. L’épicerie sera à destination des locaux mais également des nombreux touristes en période estivale (ZRR).

Autres projets similaires