Nos actions > Liste des actions > Soutien à la création de TPE
print download

SOUTIEN A 23 CHÔMEURS CRÉATEURS DE TPE DANS LE PAS-DE-CALAIS

Soutien à la création de TPE
Soutien à la création de TPE
Aide financière : 42 350 €
2014
2017
2018
creation-tpe
Pas-De-Calais (62)
Hauts-de-France

En partenariat avec France Active, le FAPE EDF soutient la création de TPE

Partenaires historiques, le FAPE EDF et France Active agissent depuis de nombreuses années pour soutenir la reprise ou la création d’entreprises par des chômeurs éloignés de l’emploi avec trois programmes :

  • Cap’jeunes (CJ) pour favoriser la création d’entreprises par des jeunes de moins de 26 ans, public particulièrement touché par le chômage.
  • Zones de revitalisation rurale (ZRR)
  • Quartiers prioritaires de la Ville (QPV)

Les associations territoriales de France Active accueillent les porteurs de projet et leur apportent conseils, financements et mise en réseau.

Le FAPE EDF attribue un coup de pouce de 2 000 € au projet de création de TPE (ZRR et CJ) et cofinance l’accompagnement réalisé par l’association territoriale France Active (500 et 750 €).

Le Fape EDF verse 1200 € à la ligne de garantie Egalité Territoires pour chaque projet de création de TPE dans les quartiers prioritaires de la ville (QPV). Pour 1€ versé ce sont plus de 50 € prêtés par la banque au futur entrepreneur, le tout sans caution personnelle ! Chaque projet représente 2,3 emplois au démarrage et près de 5 emplois trois ans après.

 

Depuis 2014, 23 créateurs de TPE ont pu bénéficier de ce soutien dans le Pas-De-Calais.

En 2018, coup de pouce à 10 chômeurs créateurs de TPE (17 500€).

  • A Bully les Mines, Nathalie D. crée une EIRL qui exploite un salon de toilettage canin. Cette exploitation se fait par la reprise du salon de toilettage la Toilettage qui existe depuis 35 ans (CJ).
  • A Hernicourt, Ophélie S. crée un institut de beauté (CJ & ZRR).
  • Dans le Pas de Calais, 10 chômeurs créateurs de TPE soutenus dans le cadre du  fonds de garantie égalité territoires (QPV)

En 2017, coup de pouce à 10 chômeurs créateurs de TPE (22 100€).

  • A Ruitz, Helena K. souhaite créer un site e-commerce de prêt à porter femme et des accessoires (CJ).
  • A Calais, Lilian C. souhaite reprendre un bar brasserie (CJ).
  • A Lambres,  Nicolas M. souhaite reprendre, avec son frère Mickael, une entreprise de bâtiment spécialisée dans la couverture et maçonnerie (CJ).
  • A Saint-Pol-sur-Ternoise, Kevin D. veut créer un commerce de réparation et vente de cycles : ventes de cycles, d’accessoires, de pièces détachées et prestations de services (CJ).
  • A Frevent, Vincent F. souhaite créer une agence de communication (création de logos, flyers, brochures etc.), signalétique et marquage véhicule (CJ).
  • A Desvres, Guillaume C. souhaite s’installer en tant qu’ébéniste au village des métiers d’art de Longfossé (CJ).
  • A Calais,  Rudy D. souhaite créer un établissement de restauration rapide (QPV).
  • A Béthune, Nathalie C. souhaite créer un point de vente de produits cosmétiques sous franchise. Elle proposera des produits cosmétiques, des produits de soins visage, pieds et mains avec une qualité professionnelle et un prix low-cost (QPV).
  • A Boulogne sur Mer, Steven M. crée une entreprise de carrelage et de couverture (QPV).
  • A Boulogne sur Mer,  Julien B. crée un salon de coiffure homme spécialisé barbe : barber shop (QPV).

 

En 2014, coup de pouce à 1 chômeur créateur de TPE (2 750€).

  • A Auxi Le Château,  Benjamin L. souhaite créer sa propre entreprise de vente de cigarette électroniques (ou e-cigarettes) et accessoires divers (CJ).

 

Autres projets similaires