Nos actions > Liste des actions > Soutien à la création de TPE
print download

SOUTIEN A 22 CHÔMEURS CRÉATEURS DE TPE DANS LE PUY-DE-DÔME

Soutien à la création de TPE
Soutien à la création de TPE
Aide financière : 57 250 €
2014
2015
2016
2017
2018
creation-tpe
Puy-De-Dôme (63)
Auvergne-Rhône-Alpes

En partenariat avec France Active, le FAPE EDF soutient la création de TPE

Partenaires historiques, le FAPE EDF et France Active agissent depuis de nombreuses années pour soutenir la reprise ou la création d’entreprises par des chômeurs éloignés de l’emploi avec trois programmes :

  • Cap’jeunes (CJ) pour favoriser la création d’entreprises par des jeunes de moins de 26 ans, public particulièrement touché par le chômage.
  • Zones de revitalisation rurale (ZRR)
  • Quartiers prioritaires de la Ville (QPV)

Les associations territoriales de France Active accueillent les porteurs de projet et leur apportent conseils, financements et mise en réseau.

Le FAPE EDF attribue un coup de pouce de 2 000 € au projet de création de TPE (ZRR et CJ) et cofinance l’accompagnement réalisé par l’association territoriale France Active (500 et 750 €).

Le Fape EDF verse 1200 € à la ligne de garantie Egalité Territoires pour chaque projet de création de TPE dans les quartiers prioritaires de la ville (QPV). Pour 1€ versé ce sont plus de 50 € prêtés par la banque au futur entrepreneur, le tout sans caution personnelle ! Chaque projet représente 2,3 emplois au démarrage et près de 5 emplois trois ans après.

 

Depuis 2014, 22 créateurs de TPE ont pu bénéficier de ce soutien dans le Puy-De-Dôme.

En 2018, coup de pouce à 7 chômeurs créateurs de TPE (19 250€).

  • A Pontgibaud, Moragne L. reprend un salon de coiffure mixte (CJ & ZRR).
  • A La Chapelle Agnon, Loan G. crée une SAS de charpente traditionnelle, couverture, zinguerie et menuiserie (CJ & ZRR).
  • A Marat, Angélique C. crée un salon de toilettage à l’emplacement de l’ancien salon dans lequel elle travaillait. Elle proposera des tontes, coupes ciseaux (pour les concours également), épilations auprès des chiens, chats et lapins. Des accessoires, prêt à porter, selleries et cosmétiques seront également à la vente (CJ & ZRR).
  • A Ambert, Aurore C. crée une entreprise de soins esthétiques à domicile sur rendez-vous (CJ & ZRR).
  • A Mons, Renan P. et sa compagne Fanny D. reprend une cantine scolaire et réouvre un bar-restaurant laissé à l’abandon depuis plusieurs années (CJ).
  • Au Bourg, Maxime E. crée une entreprise qui propose de la conception 3D (aide à la conception et réalisation 3D, pour tout type d’entreprises et secteurs d’activité) (CJ & ZRR).
  • A Giat, Maxime S. crée un bureau d’étude spécialisé dans la conception et la réalisation de systèmes d’assainissement par filtres plantés appelés phytoépuration (CJ & ZRR).

En 2017, coup de pouce à 5 chômeurs créateurs de TPE (11 000€).

  • A Lempdes, Manon C.  souhaite ouvrir avec Madame Pamela G. un magasin de prêt-à-porter et d’accessoires féminin (CJ).
  • A Aydat, Lucas M. veut créer une activité de réparation de matériel de cuisine et de boulangerie (CJ).
  • A Saint-Jean-des-Ollières, Antoine V. souhaite créer une entreprise de paysagiste où il proposera de la taille, de la tonte et de l’élagage. Il prévoit de développer un service de déneigement pour compléter son activité en hiver (CJ).
  • A Clermont-Ferrand, Frédéric B. souhaite créer une activité de véhicule de tourisme avec chauffeur (QPV).
  • A Clermont-Ferrand, Khaled S. veut créer une entreprise spécialisée sur une activité de conseil et de formation des acteurs des politiques publics au profit des habitants et professionnels exerçant leur activité dans les Quartiers prioritaires de la Politique de la Ville (QPV).

 

En 2016, coup de pouce à 3 chômeurs créateurs de TPE (7 750€).

  • A Clermont-Ferrand, Mourad E. veut développer une activité de pizzeria. (CJ).
  • A Trélouille-Saint-Loup,  Lise V. souhaite créer un jardin de maraîchage bio et une activité d’animation pédagogique (CJ).
  • A Saint-Floret, Vincent C. souhaite reprendre une exploitation d’arboriculture (CJ).

 

En  2015, coup de pouce à un chômeur créateur de TPE (2 750€).

  • A Aurillac, Anaïs T. veut créer un concept original de créations de bijoux fantaisies à base de véritables bonbons (CJ).

 

En 2014, coup de pouce à 6 chômeurs créateurs de TPE (16 500€).

  • A Pont-du-château, Yannick J. souhaite créer un négoce d’huile d’olive portugaise (CJ).
  • A Issoire, Marine D. veut reprendre les activités d’une salle de sport (CJ).
  • A Vic-Le-Comte, Tristan V. souhaite reprendre un salon de coiffure (CJ).
  • A Bansat, Loic P. souhaite créer son entreprise dans le domaine de la généalogie et se spécialise dans les histoires de famille. Il envisage de créer son activité en zone rurale, sur la commune de Bansat.  (CJ).
  • A Bourg Lastic, Stéphane B. veut créer une activité dans le domaine du taxi. Après une expérience satisfaisante en tant que coursier pendant près de deux ans, il décide de passer son certificat de capacité pour devenir taxi et se stabiliser professionnellement (CJ).
  • A Volvic, Christophe P. veut créer une entreprise de prise de vue aérienne (photos, vidéos, montages) avec télé-pilotage de drones (CJ).

Autres projets similaires