Ils témoignent > Bénéficiaires

BéNéFICIAIRES

Bénédicte travaille pour le réseau Métamorphose, à Mouans Sartoux (06), en tant que chargée de développement.

Eco-maroquinerie à vocation d’insertion sociale et professionnelle.


Bénédicte est chargée de développement chez METAMORPHOSE, dans les Alpes Maritimes. Le FAPE EDF a attribué une aide financière de 25 000 € pour l’achat de matériel professionnel (ciseaux, coupeuses, presses à œillets, machines à coudre).

«Suite à mon choix de reconversion professionnelle passer du secteur de la grande distribution au secteur du social, j’avais besoin d’acquérir du savoir-faire et des connaissances dans les matières comme la finance solidaire, l’intelligence économique ainsi que de saisir le sens des politiques sociales relatives à l’insertion. Je me suis donc mise en quête d’une formation.
Après quelques recherches, j’ai décidé d’effectuer mon master au sein de l’IRUP car cette école me permettait, d’une part, grâce à l’alternance d’acquérir une expérience professionnelle probante dans le secteur de l’ESS et d’autre part, je pouvais bénéficier du financement de ma formation par le FAPE EDF.
Grâce à la qualité de l’enseignement dispensé au sein de l’IRUP et du soutien apporté par le FAPE EDF, j’ai pu mener à bien mon projet : participer à la création du premier réseau de chantiers d’insertion spécialisé en upcycling : METAMORPHOSE. Une expérience unique et enrichissante où la dimension humaine a pris tout son sens.
Outre le financement de ma formation, le FAPE EDF a apporté à METAMORPHOSE une aide financière qui nous a permis d’acheter pour nos structures adhérentes du matériel professionnel performant. Ce matériel a permis d’améliorer de façon significative les conditions de travail de nos salariés qui sont ravis !
Aujourd’hui, notre réseau compte 5 structures et accompagne plus de 160 salariés en difficulté dont plus de 91% de femmes.

Toute l’équipe METAMORPHOSE se joint à moi pour dire un grand MERCI à tous les salariés et tous les retraités du groupe EDF pour leur générosité et leur investissement.”

METAMORPHOSE pratique l’éco-maroquinerie, en recyclant des bâches publicitaires, des vêtements de travail, de la toile de jute pour fabriquer des accessoires originaux (sacs, pochettes…). Initiée par le réseau Cocagne, la démarche vise à animer le réseau, à partager les bonnes pratiques tant sur le plan social que professionnel et à développer l’activité et les partenariats commerciaux, en améliorant ainsi la visibilité des produits fabriqués ; ce réseau pourra à terme s’étendre à d’autres SIAE du secteur.